Rock en Seine, Jour 3 : Rock en Seine pluvieux, Rock en Seine heureux !

Rock en Seine design

Dimanche 25 août : « Il pleut, il mouille » !

Dimanche, on avait tous sorti nos bottes et notre parka à capuche pour venir voir les derniers groupes à l’affiche ce jour-là. Au programme, les mastodontes de System Of A Down mais également l’électro grasse des Bloody Beetroots et le booty shake décomplexé de Major Lazer.

 C’est d’abord sur Ms Mr que nos yeux se sont arrêtés en passant devant la scène Pression Live, un duo rock américain qui a sorti son premier album, Secondhand Rapture en 2012. Une chanteuse à la voix envoûtante, des mélodies douces qui viennent caresser les oreilles, il n’en fallait pas plus pour remporter les faveurs du public.

Habitué de Rock En Seine, Eels a repris place sur la Grande Scène devant son parterre de fans tandis que les anglais d’Is Tropical étaient venus conquérir encore quelques cœurs à la scène de l’Industrie. Avec un deuxième album électro-rock plutôt dansant dans les bacs depuis mai dernier, le trio a réussi (non sans mal) à échauffer le public qui se réservait pour un groupe que l’on ne présente plus : Skip The Use.

 2 ans de tournée avec l’album Can Be Late et Skip The Use arrive encore à déplacer les foules. Toujours aussi agité dans son slim rouge, Mat Bastard fait le show et le public, shooté à son énergie, ne cache pas son plaisir. Après avoir réussi à faire asseoir toute la fosse sur Bullet, le groupe a terminé son set avec la reprise de Smells Like Teen Spirit de Nirvana, juste de quoi rendre un public complètement fou.

Pas le temps de s’arrêter, les Bloody Beetroots sont déjà prêts à pulvériser la Grande Scène avec leur sound system entêtant. Masques vissés sur la tête, les Italiens sont là pour mettre la fosse en vrac. Ils auront d’ailleurs la visite de Mat Bastard (à 3 min 35 dans la vidéo) qui, le temps d’un morceau a dû se casser deux ou trois cordes vocales.

C’est en fait une grosse soirée électro que Rock En Seine a prévu puisque Major Lazer est de l’autre côté du site en train de réchauffer l’ambiance avec ses danseuses et son beatmaker. Il n’y pas à dire, le DJ sait divertir, et entre promenade sur la fosse dans une boule en plastique géante et chorégraphies stylées, Major Lazer sort lui aussi la carte de l’invité en la personne de Stromae pour entonner son tube désormais culte, Papaoutai. Une surprise de taille pour tous ceux qui ne s’étaient pas encore précipité voir la tête d’affiche de la soirée, System Of A Down.

 Ils sont venus ils sont tous là ! Tous les fans de SOAD qui ont longuement attendu de revoir leur groupe favori sur scène et qui n’y croyaient plus, se sont rassemblés religieusement devant la Grande Scène et ce, dès la fin du live des Bloody Beetroots, histoire de trouver un petit coin de terre qui leur permettrait d’avoir la meilleure vue. 21h45 tapantes, Serj Tankian et ses acolytes entrent en scène et entament les premiers accords d’Aerials. Pour le public, ce live s’annonce mémorable. Et ce fut exactement le cas puisque le groupe revisitera tous ses plus grands titres, de Suite Pee à Prison Song en passant par Chop Suey ou encore Sugar. Pourtant le show s’arrêtera un peu abruptement sans rappel et 10 minutes avant la fin du créneau de 1h30 réservé aux têtes d’affiches…

Setlist : Aerials/ Suite-Pee/ Prison Song/ I-E-A-I-A-I-O/ Soldier Side – Intro/ B.Y.O.B/ Deer Dance/ Radio/Video/ Hypnotize/ Needles/ DDevil/ Lost In Hollywood/ X/ Suggestions/ Psycho/ Chop Suey!/ Lonely Day/ Question!/ A.D.D./ Spiders/ Cigaro/ Toxicity/ Sugar

Lire Rock en Seine Jour 1 : Soleil, tongs et Rock’n’roll !

Lire Rock en Seine Jour 2 : Le grand retour de Nine Inch Nails !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s