Interview : The Strypes « On n’aime pas trop la musique artificielle »

The Strypes

Il ne jurent que par les Yardbirds, Dr. Feelgood et les Rolling Stones, même si l’âge combiné du quatuor est égal à celui de Mick Jagger. Rencontre avec la moitié des blues-punk rockers Irlandais, Evan (batterie, 16 ans) et son acolyte le chanteur Ross Farrelly qui vient de fêter ses 15 ans.

LeRock : Comment sont nés les Strypes ?

Evan Walsh : Je connais Pete (O’Hanlon) et Josh (McClorey) pratiquement depuis ma naissance. Nos parents se connaissaient, on traînait déjà ensemble tout petits, puis nous nous sommes retrouvés en école primaire. Mes parents avaient une énorme collection de classic rock des années 1960 et 1970 et des disques de blues des années 1950. On passait notre temps à les écouter, et ça nous a donné envier de jouer. Au début, on jouait simplement pour s’amuser, puis un jour, il y a un peu près trois ans, on s’est vraiment mis à faire de la musique. Il ne nous manquait qu’un chanteur.

Avez-vous passé beaucoup de temps à apprendre à jouer de vos instruments ?

Ross Farrelly : Quand on a commencé, on répétait plus de 8 heures par jour. C’était pendant nos vacances, je vous rassure (rires) !

Comment définiriez-vous le son des Strypes ?

Evan Walsh : Le son des Strypes, c’est du rhythm’n’blues avec une injection de rock des années 1950 et du pub-rock dans le genre de Dr. Feelgood, Rockpile et un peu du Jam des débuts. Ce sont nos influences principales. Le deep blues des années 1960 comme celui des Rolling Stones ou des Yardbirds occupe aussi une grande place, ce qui nous amène aux pionniers du blues : Bo Diddley, Howlin’ Wolf… La liste est longue.

Vous possédez beaucoup de disques dans le groupe ?

Ross Farrelly : Oui, on est pas mal branchés vinyles.

Evan Walsh : On utilise tous les formats, tout dépend de l’endroit où on se trouve. À la maison, c’est le vinyle pour le son et l’artwork. Sur la route, ça sera le CD car c’est pratique et dans la rue, ça sera le MP3.

Parlez-nous de votre premier album, Snapshot, qui sort le 9 septembre.

Evan Walsh : L’idée était de capturer le feeling de nos performances live. On reprend quelques titres de notre set habituel, plus des compositions écrites et chantées par Ross. Nos albums préférés sont Down By the Jetty de Dr. Feelgood et le premier LP des Rolling Stones. Ils ont été enregistrés live dans le studio à partir de leurs sets live avec très peu d’overdubs.

 The Strypes1

En France, si on faisait un sondage dans un collège ou un lycée, une majorité des élèves écouterait du hip-hop ou de la dance et un quart à peine écouterait du rock. Est-ce la même chose en Irlande ?

Evan Walsh : Le hip-hop et la pop sont majoritaires. Très peu de nos camarades écoutaient la même musique que nous. On rejetait tous les boys band et les synthétiseurs (rires).

Ross Farrelly : On n’aime pas trop la musique artificielle, toute cette pop qui attire les jeunes de notre génération. On est passés au travers en jouant nous-mêmes de nos instruments et en composant et interprétant nos propres chansons.

Si on faisait écouter toute la journée Bo Diddley et les Yardbirds à des filles de 12 ans, pensez-vous qu’elles iraient acheter leurs disques ?

Evan Walsh : Les gens prennent ce qu’on leur donne. Aujourd’hui, ils n’ont que The Voice et ce qu’ils entendent à la radio à longueur de journée. Ils ne feront pas l’effort d’aller voir ce qui se passe plus loin. Mais si les maisons de disques claquaient des doigts et décidaient de passer les Yardbirds et Bo Diddley sur les grandes stations, cette musique serait populaire à nouveau, et d’autres groupes auraient envie de jouer cette musique. J’en suis persuadé.

Propos recueillis par Guillaume Lutreze

 The Strypes Snapshot (Mercury/Universal)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s